La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Généalogie autochtone Jean-Claude-Sa'n Béliveau, recherchisteGénéalogie autochtone Jean-Claude-Sa'n Béliveau, recherchiste

   - Genealogie autochtoneHomogénéité génétique Racines autochtones des Artistes Québécois et Acadiens -

 - Votre nom en langue mi'kmaq  - Traduction  - Chanteurs/chanteuses Autochtones à découvrir -

  - Exemple de généalogie du patronyme - Exemple d'une élaboration de l'arbre des ancêtres - Exemple d'une lignée autochtone à être authentifiée -

- Preuves généalogiques - Tarifs - Partage -

  - L'auteur: Jean-Claude-Sa'n Béliveau -

 Découvrez mon site Mi'kma'ki :   - Mi'kma'wisimk - Lois sur les Indiens - Prénoms et noms d'Autochtones connus - Le mot pour désigner la femme -

 

 

 

 

 

 

Documents de preuves généalogiques

 

 

  La preuve est le moment où les sources sont suffisantes pour ne pas laisser de doute possible.

 

Sources primaires

Documents sont créés au moment de l’événement et l’attestent, qu’ils proviennent de registres de baptême, de mariage ou de sépultures, d’acte notariés ou de recensements.

 

Sources secondaires

Documents créés après l’événement par une personne réputée fiable, par exemple le «Dictionnaire généalogique des familles canadiennes» écrit par Cyprien Tanguay, généalogiste, prêtre et professeur d'histoire, ou qu’ils soient des ouvrages généalogiques comme les travaux de de l’historien Gustave Lanctot.

 

Sources tertiaires

Documents basés sur des documents primaires ou secondaire (autobiographie, mémoires, histoire familiale).

 

Sources quaternaires

Documents dont les sources sont des affirmations trouvés sur des blogs, forums ou sites généalogiques sur Internet. Ces sources peuvent servir de guides mais ne peuvent être retenus comme étant des preuves indiscutables.

 

Certaines preuves sont acceptées par le gouvernement, d’autres non, Les sources primaires et secondaires sont des preuves acceptées. Les preuves tertiaires et quaternaires ne le sont pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kepmite'tmnej ta'n wetapeksulti'kw  -  Respectons nos origines

Kepmite'tmnej ta'n teli-l'nuulti'kw  -  Ayons un profond respect de nos racines autochtones